Psalmodier (introduction et usage)

publié le vendredi 22 octobre 2010 par
dans Eglise & Culture > Le chant de l'Eglise

Les Chants du Pèlerin – 150 psalmodies de Joseph Gelineau
Supplément – publication en ligne, 2010 (permission en cours)
16 formules psalmodiques interchangeables dans les 7 modes diatoniques
Voix haute – Transcription réalisée par Joëlle Gouel

Rendre la psalmodie accessible à tous

Psalmodier chaque jour. Plus de langue de bois ! Le don de l’Esprit recherché pour l’instant qui passe, la référence qui nous dirige et assure notre marche, renouvelle notre confiance en Dieu.

Les transcriptions permettent de psalmodier avec deux psautiers en usage dans les paroisses [Psautier oecuménique] et les communautés francophones [Psautier de Gelineau/Bible de Jérusalem].
Les formules suivent les tables des modes choisis par Gelineau pour chaque psaume et sont codées en en-tête de chaque formule comme suit :  
– G3 RE-mi : se réfère au chiffre 3 de la Table de Gelineau ; RÉ est le Mode, mi la Tonique (transposition).
– Le choix pour voix haute est tiré de l’harmonisation à  4 voix et  permet un soutien à l’orgue, puisque la partition existe.

Psautier oecuménique
Chaque vers est représenté par une incise (A, B, C, D, etc.) selon le nombre de vers d’une strophe.
Un vers est basé (par défaut) sur 3 appuis représentés par trois notes (ronde, ronde, ronde) :

1. On chante le départ du vers sur la 1ère note de l’incise  jusqu’à la lettre soulignée ;
2. La lettre soulignée dans le psautier (-) marque la rupture mélodique sur laquelle on prend la 2e note 
3. Puis la 3e note tombe naturellement sur le dernier mot du vers

__________________________
NB : ce système est également valable pour le Psautier de Gelineau / Taizé

Psautier de Gelineau / Taizé
Système similaire. Toutefois, Gelineau propose d’enchaîner sur le nouveau vers en gardant, comme levée, la dernière note du vers précédent.
Il systématise plus précisément les vers en 2, 3, 4 appuis selon leur longueur (lettres en italique dans son texte), que j’indique comme suit dans la partition :
Vers de 2 appuis : déterminé par un trait (_____) sur deux notes (ronde, ronde).
Vers de 4 appuis : introduit par une note noire, puis ronde-ronde-ronde. 
  
Codification pour les 2 usages
(v) indique le nombre de vers, e.g. 2/3/4/5  ;  
(app) indique  l’appui,  e.g. 2/3/4 ; 
L’astérisque* Indique l’omission d’une incise (selon le nombre de vers d’une strophe) –  permet d’enchaîner sur l’incise suivante.
Strophe à 2 vers : peut être couplée (2×2) avec les 2 vers suivants ; seule, peut être utilisée comme antienne ou répons.
Doxologie : basée sur 4 vers